Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Guy Verdier le Mer 29 Oct - 15:18

Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM
Non au maïs MON 810 pour la sauvegarde de la santé de tous !
Pétition en ligne ici ...
The Independent on Sunday révèle un scandale au niveau européen. Les dirigeants des 27 pays de l’Union européenne se réunissent en secret pour accélérer les processus d’autorisation des cultures OGM, contrer les opposants et rassurer les populations en faisant intervenir les représentants de l’industrie. L’artillerie lourde est de sortie...

Dimanche 26 octobre 2008, The Independent on Sunday nous livre la synthèse de quelques documents confidentiels plutôt étonnants. Des réunions secrètes ont été convoquées par Jose Manuel Barroso, président de la Commission européenne et présidées par son chef de cabinet, Joao Vale de Almeida. A la demande de Barroso, chaque Premier ministre des 27 a nommé un représentant spécial. Pour la France, il s’agirait d’un "collaborateur proche" de Nicolas Sarkozy. Au menu de ces petites sauteries privées, un sujet urgent et hautement stratégique : trouver les moyens d’accélérer la culture des OGM et de persuader les citoyens européens de les accepter.

Court-circuiter le Conseil des ministres et contourner le blocage "démocratique"

En Europe, actuellement, les populations y sont majoritairement opposées, même dans les pays qui les autorisent, comme l’Espagne. Ce qui force les gouvernements à bloquer certaines décisions au niveau du Conseil des ministres. Mais la Commission européenne n’est pas tenue de demander leur avis aux gouvernements, ni aux députés européens. Elle n’est pas tenue non plus de s’expliquer devant aucune juridiction, c’est aussi cela, l’Europe ! La Commission européenne va donc imposer ses choix, comme elle en a le droit. Et ces réunions confidentielles sont destinées à arrondir les angles.

Les industriels à la manœuvre, Monsanto en tête

Les conclusions de ces réunions montrent clairement que les 27 souhaitent "accélérer le processus d’autorisation en se basant sur des évaluations solides, afin de rassurer l’opinion publique". Et la meilleure façon de rassurer l’opinion publique, pour nos dirigeants, est d’inciter les représentants de l’agriculture et de l’industrie – exemple au hasard, Monsanto – à se faire davantage entendre pour contrer les écologistes. Et les documents livrent, pour finir, quelques conseils courtois : pour "s’occuper au mieux de l’opinion publique", il faudrait "un dialogue non passionnel et basé sur les normes très élevées de la politique OGM de l’Union européenne". Barroso, lui-même, y insiste d’ailleurs sur "le rôle de l’industrie, des partenaires économiques, de la science pour participer activement à un tel dialogue", pour rassurer des "citoyens qui se sentent mal informés". Car, ajoute-t-il, le débat "ne devrait pas être laissé à certains groupes qui y trouvent un intérêt légitime mais matériel". Tout un programme.

Jusqu’à présent, l’industrie des biotechnologies reste sur la défensive. Ses arguments sont principalement que les OGM réduisent la consommation de pesticides et sont indispensables pour alimenter la planète. Des arguments qui tenaient tant que les cultures restaient confidentielles, mais qui, aujourd’hui, sont largement contestées. Il ne fait cependant aucun doute qu’avec des coachs de la trempe de Barroso et Sarkozy, les industriels sauront rebondir et trouver de nouveaux arguments pour nous rassurer... secrètement.

Source originale



Dernière édition par Guy Verdier le Lun 10 Nov - 14:27, édité 11 fois

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Danger maïs MON 810 ...

Message par Guy Verdier le Dim 2 Nov - 2:01

01 novembre 2008

L'agence européenne de sécurité des aliments considère la décision du
gouvernement français injustifiée pour le maïs MON 810

A vous écoeurer, l'info qui tue le moral bein la v'là, ça serais bien qu'on ce refasse une p'tite petition bien lourde pour leur mettre sous la tronche, à toutes ces faces de cake, qu'est ce que vous en pensez ?

Paris, le 31 octobre 2008. L'agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) vient de rendre son avis sur la clause de sauvegarde française sur le maïs MON 810 activée en février dernier. Elle considère la décision du gouvernement français injustifiée... C'est pour
Greenpeace une nouvelle preuve de l'incapacité de cette agence et de la nécessité urgente de la réformer.

(...)

Lire la suite ici sur le blog de terreetmer ...

Devons nous intervenir afin de dire non au maïs MON 810 ?
Il y a un danger à prévenir...
Qu'en pensez-vous ?
A vos claviers, exprimez-vous pour donner votre avis.
Guy

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Partenariat avec le blog "terreetmer"

Message par Guy Verdier le Lun 3 Nov - 0:35

Clic sur Blog : terreetmer

Echanger des idees, des infos pour la planete, des petits gestes pour faire du bien a notre environnement et a nous même.

02 novembre 2008


hautement stratégique : trouver les moyens d’accélérer la culture des OGM et de persuader les citoyens européens de les accepter

Pour lire la suite cliquer sur le lien ci-après : Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Un nouveau partenariat avec terreetmer pour dénoncer ces manoeuvres de qui on sait ....
Une pétition est en cours d'élaboration et sortira sous peu.
Soyons solidaires !
Guy

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Pétition : NON au maïs MON 810 pour la sauvegarde de la santé de tous !

Message par Guy Verdier le Lun 3 Nov - 22:55

NON au maïs MON 810 pour la sauvegarde de la santé de tous !


Signer cette pétition Réagir à cette pétition Voir la liste des signataires

Exporter au format PDF Exporter au format CSV

Date de création : 03/11/2008
Date de cloture : 03/11/2009

Auteur : Forum "Militaire et Citoyen Actifs"
Administrateur du Forum

A l'attention de : Monsieur le Président du Parlement Européen.

Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM
The Independent on Sunday révèle un scandale au niveau européen. Les dirigeants des 27 pays de l’Union européenne se réunissent en secret pour accélérer les processus d’autorisation des cultures OGM, contrer les opposants et rassurer les populations en faisant intervenir les représentants de l’industrie. L’artillerie lourde est de sortie...

Dimanche 26 octobre 2008, The Independent on Sunday nous livre la synthèse de quelques documents confidentiels plutôt étonnants. Des réunions secrètes ont été convoquées par Jose Manuel Barroso, président de la Commission européenne et présidées par son chef de cabinet, Joao Vale de Almeida. A la demande de Barroso, chaque Premier ministre des 27 a nommé un représentant spécial. Pour la France, il s’agirait d’un "collaborateur proche" de Nicolas Sarkozy. Au menu de ces petites sauteries privées, un sujet urgent et hautement stratégique : trouver les moyens d’accélérer la culture des OGM et de persuader les citoyens européens de les accepter.

Court-circuiter le Conseil des ministres et contourner le blocage "démocratique"

En Europe, actuellement, les populations y sont majoritairement opposées, même dans les pays qui les autorisent, comme l’Espagne. Ce qui force les gouvernements à bloquer certaines décisions au niveau du Conseil des ministres. Mais la Commission européenne n’est pas tenue de demander leur avis aux gouvernements, ni aux députés européens. Elle n’est pas tenue non plus de s’expliquer devant aucune juridiction, c’est aussi cela, l’Europe ! La Commission européenne va donc imposer ses choix, comme elle en a le droit. Et ces réunions confidentielles sont destinées à arrondir les angles.

Les industriels à la manœuvre, Monsanto en tête

Les conclusions de ces réunions montrent clairement que les 27 souhaitent "accélérer le processus d’autorisation en se basant sur des évaluations solides, afin de rassurer l’opinion publique". Et la meilleure façon de rassurer l’opinion publique, pour nos dirigeants, est d’inciter les représentants de l’agriculture et de l’industrie – exemple au hasard, Monsanto (1) – à se faire davantage entendre pour contrer les écologistes. Et les documents livrent, pour finir, quelques conseils courtois : pour "s’occuper au mieux de l’opinion publique", il faudrait "un dialogue non passionnel et basé sur les normes très élevées de la politique OGM de l’Union européenne". Barroso, lui-même, y insiste d’ailleurs sur "le rôle de l’industrie, des partenaires économiques, de la science pour participer activement à un tel dialogue", pour rassurer des "citoyens qui se sentent mal informés". Car, ajoute-t-il, le débat "ne devrait pas être laissé à certains groupes qui y trouvent un intérêt légitime mais matériel". Tout un programme.

Jusqu’à présent, l’industrie des biotechnologies reste sur la défensive. Ses arguments sont principalement que les OGM réduisent la consommation de pesticides et sont indispensables pour alimenter la planète. Des arguments qui tenaient tant que les cultures restaient confidentielles, mais qui, aujourd’hui, sont largement contestées. Il ne fait cependant aucun doute qu’avec des coachs de la trempe de Barroso et Sarkozy, les industriels sauront rebondir et trouver de nouveaux arguments pour nous rassurer... secrètement.

Source originale : http://www.independent.co.uk/environment/green-living/europes-secret-plan-to-boost-gm-crop-production-973834.html
(1) - http://www.lesmotsontunsens.com/monsanto


Citoyennes, citoyens européens mobilisons nous pour dénoncer ce genre de manoeuvre afin que "accélérer le processus d’autorisation en se basant sur des évaluations solides, afin de rassurer l’opinion publique" ne soit pas appliquée afin de préserver notre sécurité sur la santé et la qualité de vie pour l'avenir des personnes et de nos enfants...

Afin d'être entendu, SIGNEZ cette pétition pour dénoncer cet état de fait énoncé ci-dessus par "on Sunday".

L'UNION FAIT LA FORCE !
Merci
G.V.


Lien vers le texte : http://tous-citoyens.forumchti.com/la-voix-du-jour-f22/des-reunions-secretes-a-lue-pour-imposer-les-ogm-t2407.htm

Pour faire un lien vers cette pétition, cliquez-ici

Signer la pétition

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Cardamome le Mar 4 Nov - 3:04

je viens d'aller signer, j'ai toujours été contre les ogm alors si en plus ils font dans le secret! bonne soirée à tous

_________________
"Chacun de nous serait un type formidable si seulement il faisait la moitié de ce qu'il attend des autres!" http://cardamome.over-blog.com
avatar
Cardamome

Nombre de messages : 64
Age : 65
Localisation : Marseille
Emploi/loisirs : infirmière en addictologie- ex-restauratrice (chef) il y a quelques années (La Table des Accoules)
Humeur : j'suis bien dans ma peau
Date d'inscription : 11/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://cardamome.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Historique sur le MON 810 !

Message par Guy Verdier le Mar 4 Nov - 17:01

Cinq questions sur le MON 810


Jean-François Arnaud,
Le Figaro - 10/01/2008 | Mise à jour : 07:29 |



La possibilité de dissémination du gène du MON 810 à d'autres cultures de maïs non OGM ou biologiques est bien réelle. Crédits photo : Scott Sinklier/AGStock-REA

L'an dernier en France, il a été cultivé sur 22 000 hectares.

Qu'est-ce que le maïs MON 810 ? C'est un maïs OGM insecticide. L'un des plus anciens. Il a commencé à être cultivé au milieu des années 1990 aux États-Unis. Dans son génome est introduit un gène produisant une molécule insecticide destinée à détruire les chenilles de la pyrale et de la sésamie, les deux principaux ravageurs de cette culture. La substance produite par le gène est proche de celle fabriquée par une bactérie du sol, Bacillus thuringiensi, utilisée en agriculture biologique. Le MON 810 a été mis au point par la firme américaine Monsanto qui commercialise maintenant les semences. En 2007, le MON 810 a été cultivé sur 22 000 ha en France, soit 0,75 % des surfaces totales de maïs dans notre pays. L'Espagne, premier producteur en Europe, en a cultivé 75 000 ha en 2007. En 2005, 21,2 millions d'hectares de maïs OGM (MON 810 et autres) ont été plantés dans le monde.
Quels sont les risques du MON 810 ? Le MON 810 n'a pour l'instant eu aucun impact négatif sur la santé humaine ou animale, en dépit de son utilisation à grande échelle depuis plusieurs années. En ce qui concerne l'environnement, il y a deux risques potentiels : la dissémination du gène par le pollen à d'autres plantes et le développement de résistances chez les insectes. La possibilité de transmission du gène à des espèces végétales sauvages est exclue en France et en Europe où le maïs, d'origine américaine, n'a pas d'espèce parente dans la nature. Par contre, la possibilité de dissémination du gène à d'autres cultures de maïs non OGM ou biologiques est bien réelle. Les conséquences seraient alors avant tout économiques. Selon la réglementation européenne, en effet, un produit non OGM doit être étiqueté OGM dès qu'il contient 0,9% d'OGM. Les risques de contamination sont plus importants dans des régions agricoles comme la France où il y a une mosaïque de cultures. Des règles de coexistence visent à empêcher les contaminations, comme des distances imposées entre les champs OGM et les autres, ou le décalage dans les dates de semis afin d'obtenir un décalage de floraison entre les différentes cultures. Aucun phénomène de résistance au Bt n'a encore été observé chez les insectes ravageurs. Mais le risque existe potentiellement et oblige les firmes à anticiper et mener de nouvelles recherches.
Quels sont les bénéfices ? Le maïs MON 810 assure une protection efficace contre les ravageurs. Une étude anglaise récente a montré qu'il avait moins d'impact sur les insectes non ciblés que les insecticides classiques. La qualité de la récolte est homogène et les rendements sont meilleurs. Il évite l'utilisation de pesticides aériens, potentiellement plus toxiques. Il réduit l'opération de traitement des cultures, ce qui économise du fioul et limite l'émission de gaz à effet de serre.
Que pourrait-il se passer à Bruxelles si la clause de sauvegarde est invoquée ? Dans l'hypothèse où Paris confirme son intention de bannir la culture du maïs MON 810 de Monsanto, le gouvernement devra notifier sa décision d'activer une «clause de sauvegarde» auprès de la Commission européenne. Et de l'étayer sur la base «d'informations nouvelles» susceptibles de démontrer la dangerosité du Mon 810 «sur l'environnement et la santé». Un nouvel avis scientifique devrait alors être sollicité auprès de l'Autorité européenne de la sécurité alimentaire (EFSA), et qui a pour habitude de rejeter ces arguments scientifiques supplémentaires. La décision finale sera prise par la Commission et par les 27 États membres. Voici pour la théorie. Dans la pratique, un pays comme l'Autriche interdit la culture du MON 810 depuis près de dix ans, sans disposer pour cela, de la moindre base juridique. La demande formulée par Vienne, en 1998, d'activation d'une clause de sauvegarde, n'a jamais réuni une nécessaire majorité qualifiée au Conseil, ce qui conduit le pays à poursuivre, en dehors des clous, sa politique hostile aux OGM. Des demandes identiques ont été formulées à plusieurs reprises par neuf pays, dont la Hongrie et l'Allemagne pour le MON 810. Ces deux derniers cas sont toujours pendants. À l'initiative des pays producteurs d'OGM (États-Unis, Argentine, Canada), ce flou juridique a été contesté par l'OMC qui a ordonné à l'UE de stopper, d'ici au 11 janvier 2008, le recours sauvage aux clauses de sauvegarde…
Comment les États-Unis pourraient réagir ? La riposte vis-à-vis de l'Europe et de la France est en préparation au bureau des représentants commerciaux du ministère de l'Agriculture (US Trade Representative Departement of Agriculture). Ses experts ont l'habitude de monter les dossiers pour appuyer les demandes de l'Administration américaine à l'Organisation mondiale du commerce. L'Administration américaine travaille depuis plusieurs mois déjà, selon eux, sur l'hypothèse d'une interdiction des OGM en France. Ses inquiétudes ont été renforcées lors du «Grenelle de l'environnement» en fin d'année. Washington considère qu'il existe un préjudice pour son industrie et a demandé à ses experts de chiffrer le coût des dommages. Il ne s'agit pas d'exiger une réparation immédiate ou d'imposer des sanctions, mais de disposer d'arguments objectifs lors des difficiles parties de bras de fer qui ne vont pas manquer de s'ouvrir à l'OMC entre les représentants de la Commission européenne et ceux de Washington.


Source : le Figaro du 10/01/208

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Historique (Suite) : Suspension des cultures de maïs OGM MON810

Message par Guy Verdier le Mar 4 Nov - 17:12

Suspension des cultures de maïs OGM MON810

Par Nath le samedi 12 janvier 2008, 12:42 - Agriculture Biologique - Lien permanent

  • clause de sauvegarde
  • fnsea
  • jose bove
  • mais transgenique
  • ogm




La France a entamé la procédure de suspension de la culture du maïs OGM MON810. Elle a engagé auprès de l'Union européenne la "clause de sauvegarde", en suivant l'avis de la Haute autorité provisoire sur les Organismes génétiquement modifiés (OGM) qui avait fait état mercredi d'"éléments scientifiques nouveaux" et de nombreuses interrogations autour de ce maïs, seul OGM cultivé sur le territoire français.
Six pays utilisent déjà dette "clause de sauvegarde" pour interdire provisoirement la culture ou la vente d'un OGM autorisé dans l'UE, en invoquant un risque pour la santé et l'environnement.
Le président de la FNSEA Jean-Michel Lemétayer a déclaré que la décision du gouvernement de supendre la culture du maïs MON810 en France était "affligeante" et guidée par des "raisons de politique politicienne" : "Cette décision est affligeante, elle n'a pas été prise avec suffisamment de recul, et j'émets des doutes sérieux sur son objectivité", a indiqué le patron du principal syndicat agricole français.
De son côté, José Bové a annoncé hier soir qu'il arrêtait sa grève de la faim entamée le 3 janvier avec 16 militants : "C'est ce qu'on attendait. On recommencera à s'alimenter demain à midi", a-t-il déclaré.7

Source : atourdubio.fr

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Grognard de la République le Mar 4 Nov - 17:23

Pour moi c'est non aux OGM et non aux multinationales que nous pourrissent notre sol, notre alimentation et notre atmosphére.
avatar
Grognard de la République
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 1981
Age : 72
Localisation : bourgogne
Emploi/loisirs : camping-car - généalogie
Humeur : En général bonne mais pas toujours
Date d'inscription : 23/06/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par albert 2 le Mar 4 Nov - 17:54

Bojour,

Je ne m'associerai pas à cette initiative, car je pense que la dictature d'une petite minorité de gens pour qui le principe de précaution est immuable est dangereuse.
Selon ce même principe, il aurait fallu bruler l'inventeur de la roue, car on ingnorait à l'époque si cela pouvait être dangereux.
N'oubliez pas le père de José Bové, scientifique de renom a dit que sur ce sujet son fils était un imbécile.
Oui aux recherches sur les OGM et à tout ce qui peut permettre à l'humanité de continuer à manger à sa faim.
Cessez donc de penser à vos vie de privilégiers et dites vous qu'à 9 milliards d'humains sur terre, il faudra les nourrir.

Je propose cette pétition : "greffons un cerveau à José Bové"

_________________
Jean Carbonneil

Retraité de l\'armée de terre
Je ne crois en rien, je n\'ai peur de rien, je suis libre.

albert 2
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 447
Age : 64
Localisation : Senlis le sec
Emploi/loisirs : Retraité, Fana de gastronomie et généalogie
Humeur : égale
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com

Revenir en haut Aller en bas

Les OGM : pour ou contre ?

Message par Guy Verdier le Mar 4 Nov - 18:03

Les OGM : pour ou contre ?

Isabelle Bérubé, laterre.ca



Dix ans après l’arrivée des organismes génétiquement modifiés (OGM), la bataille entre « pro » et « anti » fait toujours rage. Les producteurs sont-ils vraiment gagnants avec cette nouvelle technologie sensée révolutionner l’agriculture ?

Au début des années ’90, des entreprises de biotechnologie vantent les mérites de leur nouvelle invention : des semences greffées d’un nouveau gène leur octroyant des propriétés inédites. Ces nouveautés sont nommées « organismes génétiquement modifiés » et rapidement reconnues sous l’acronyme OGM. Il s’agit, pour ne nommer que les plus célèbres, de maïs ou de coton résistants aux parasites ou encore de soya pouvant être arrosé d’un herbicide spécifique sans en souffrir. Les multinationales, parmi lesquelles figure la très célèbre Monsanto, promettent alors une véritable révolution de l’agriculture.

Les États-Unis embarquent à fond de train en semant des OGM. Les premières semences génétiquement modifiées feront leur entrée dans les champs du Canada en 1995. Mais des voix opposées à leur utilisation se font rapidement entendre.

« Les opposants au libre commerce de semences transgéniques regroupent des pays, des organisations agricoles, une partie de la communauté scientifique internationale et une armée d’organismes non gouvernementaux (ONG) », résume La Terre de chez nous dans une
édition de janvier 2001.

Ces groupes craignent : une pollution génétique qui favoriserait le développement de super mauvaises herbes, la perte de biodiversité, l’apparition d’effets imprévus sur la santé humaine et la dépendance des agriculteurs envers ces semences et les compagnies qui les poursuivent.

Ce dernier argument n’est pas sans rappeler la saga du producteur de la Saskatchewan,
Percy Schmeiser, qui affrontera Monsanto en Cour suprême du Canada en janvier 2004 pour une histoire d’utilisation non approuvée de semences de canola génétiquement modifié.


Qui dit vrai ?

Une décennie plus tard, la bataille entre les multinationales et les militants anti-OGM se poursuit toujours avec d’autant plus d’acharnement que l’acceptation des OGM est au centre d’une importante
bataille commerciale entre les États-Unis et l’Union européenne (UE).

Parmi les arguments de l’UE pour bannir les OGM se trouve la crainte de porter atteinte à la biodiversité de ses espèces végétales.

Dans ce domaine d’ailleurs, plusieurs pays se dotent d’un accord qui sera connu sous le nom du protocole de Carthagène sur la biosécurité. « Les signataires du protocole souscrivent à un principe de précaution qui permet à un pays de refuser l’entrée d’organismes vivants modifiés (OVM) sur son territoire afin de protéger la santé de sa population et sa biodiversité, à condition de démontrer scientifiquement que ces OVM représentent un danger quelconque. » Ce principe de précaution est le principal argument invoqué par les Européens pour interdire l’introduction d’OGM sur son territoire.

Pourtant, à la fin des années ’90, Monsanto offrait une solution à ce problème grâce à l’introduction du
gène de stérilité « Terminator ». Ce gène avait la particularité de rendre la plante stérile une fois arrivée à maturité. Inventeur de cette technologie, la compagnie Monsanto affirmait que le Terminator permettrait d’empêcher les cultures modifiées génétiquement de se croiser avec les plantes indigènes.

L’imminence de la commercialisation du Terminator a soulevé un tollé. Les écologistes craignaient alors que les agriculteurs des pays en voie de développement ne deviennent dépendants des fabricants en étant contraints de racheter chaque année de nouvelles semences. Critiquée, la multinationale annonçait en octobre 1999 qu’elle ne commercialiserait pas les semences affublées du gène de stérilité mettant fin au débat.

Bataille commerciale

L’Union européenne n’est pas la seule à bannir l’introduction de semences GM sur son territoire. En 2001, les importateurs chinois annoncent
qu’ils refusent le canola, le colza et le soya d’Amérique du Nord. Une catastrophe économique pour les producteurs américains de soya puisque leurs champs sont cultivés à 70 % avec du soya GM et que la Chine constitue le plus grand marché pour l’exportation de soya américain. Les pays exempts d’OGM, dont les exportateurs européens, profitent de la situation.

Pour éviter que cet embargo commercial ne se répète pour le commerce du blé canadien, une culture d’importance vitale pour les provinces de l’Ouest qui exportent 85 % de leur production, des groupes se mobilisent pour interdire l’introduction du
blé transgénique au pays. C’est que Monsanto procède déjà depuis 2001 à des tests dans 33 sites différents dans l’Ouest canadien dans le but d’homologuer un blé Roundup Ready. La bataille entre pro et anti-OGM ne fait que débuter.

Le refus d’importer des OGM par les Européens convainc des transformateurs alimentaires d’agir de même. C’est le cas de
McCain qui, en décembre 1999, annonce qu’elle refusera, à partir du printemps 2000, de s’approvisionner en pommes de terre transgéniques. Les producteurs du Nouveau-Brunswick, du Manitoba et de l’Île-du-Prince-Édouard qui fournissaient McCain et qui cultivaient des pommes de terre résistantes aux doryphores ont dû modifier leurs pratiques. Au moment de cette annonce, on estimait que 5 % des superficies de pommes de terre au Québec sont occupées par des patates transgéniques.

Sauver le monde

L’un des arguments commerciaux des fabricants de semences génétiquement modifiées est le combat de la faim dans le monde qu’ils espèrent vaincre grâce à de nouvelles variétés riches en nutriments ou mieux adaptées aux climats arides. Dans cette optique,
l’ONU sanctionne leur utilisation. L’organisation identifie alors les biotechnologies comme étant « le seul et le meilleur outil » pour augmenter les rendements agricoles.

C’est pourtant le même argument qui a servi à la commercialisation des pesticides et qui a propulsé la révolution verte avec la mécanisation des campagnes dans les années ’60. La réalité est que les pays les plus pauvres ont peu accès à ces nouvelles technologies sophistiquées. L’histoire se répétera peut-être avec l’avènement des OGM, « des semences brevetées qui coûtent cher et qui doivent être rachetées chaque année ». « Les meilleurs OGM pourraient n’être d’aucune utilité pour ceux qui en ont le plus besoin », conclut Thierry Larivière dans un article paru en 2001 dans La Terre de chez nous.

Cet hebdomadaire a également publié un dossier sur les OGM en février 2004 dont vous trouverez les références un peu plus bas.


Lire la suite là ... terre.ca cliquer


Dernière édition par Guy Verdier le Mer 5 Nov - 23:28, édité 1 fois

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Les OGM Pffouuu...

Message par Brenda le Mer 5 Nov - 15:32

Je suis de celle qui pense :
La planète nous offre ses mystères les plus beaux, elle nous donne tout ce don nous avons besoin pour vivre et nous soigner.
A notre tour, guérissons là, prenons soin d'elle, si elle n'exitait pas, nous ne serions pas là !!!
Alors Quoi ? C'est à elle que revient le respect. Et c'est en la respectant que nous respectons ses hôtes quelqu'ils soient.
Voilà mes amis, je suis de tout coeur avec vous, et ma signature est apposée avec un grand rayon de soleil.
Planétairement,
Brenda
avatar
Brenda

Nombre de messages : 366
Age : 44
Localisation : France
Emploi/loisirs : Assistante vétérinaire
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://protection-animale.e-monsite.com/rubrique,honte-au-danema

Revenir en haut Aller en bas

La contamination génétique du maïs dans la province de Chihuahua au Mexique est une nouvelle gravissime

Message par terreetmer le Jeu 6 Nov - 1:56

pale La contamination génétique du maїs dans la province de Chihuahua au Mexique est une nouvelle gravissime et met une fois de plus en exergue les méthodes les plus basses auxquelles sont disposées Monsanto et les multinationales de la biotech pour s’emparer de l’agriculture, de l’alimentation et de la souveraineté du Mexique.

En Septembre déjà, la Sargapa, le ministère mexicain de l’Agriculture, avait reconnu l’existence d’une plantation illégale de 70 hectares de maїs transgénique à Chihuahua, tout en annonçant qu’elle prendrait des mesures pour sanctionner cet acte. Une mesure tardive et hypocrite puisque cela fait déjà plus d’un an que le Frente Democrático Campesino de Chihuahua (FDCCh) et El Barzón, avec l’appui de Greenpeace, avaient détecté et dénoncé les cultures illégales dans l’Etat du Chihuahua mais le gouvernement n’avait rien fait (voir cet article). En fait, il a fait beaucoup. Les autorités du Sargapa ont initié une campagne interne en faveur des OGM afin d’obtenir des autorisations pour Monsanto et la mise en culture de son maїs transgénique, ce qui reviendrait à légaliser a posteriori la contamination. Greenpeace a même dénoncé le ministère de l’Agriculture pour avoir réalisé illégalement des essais d’OGM en plein champ, alors même que la loi Mexicaine l’interdit.

Cette fois la fraude est encore plus grave. Selon des témoignages de producteurs locaux recueillis par la FDCCH, les vendeurs de semences de la région auraient re-emballé plus de 3000 sacs de graines de maїs pour y mélanger illégalement des graines transgéniques. Les organisations de protection de l’environnement estiment que la contamination génétique pourrait toucher jusqu’à 25000 hectares de culture.

Il s’agit d’un véritable Tchernobyl génétique puisque le Mexique est le centre historique et originel du maїs, sa contamination pourrait avoir des effets potentiellement destructeurs non seulement pour le pays et sa biodiversité mais il s’agit aussi, comme le pointe Victor Quintana de la FDCCH, « d’un coup féroce contre l’agriculture paysanne et indigène». Le maїs est cultivé par les populations mexicaines et indigènes depuis plus de 10 000 ans, il est le coeur de leur économie, de leur autonomie et de leur culture.

Mais quel est l’intérêt de mélanger des graines transgéniques avec les semences traditionnelles alors que les graines transgéniques sont plus chères ? Cette fraude serait vraiment le pire coup économique en terme de rentabilité. Malheureusement, le but de cette fraude n’est pas de s’enrichir dans l’immédiat, non, cette fois il s’agit de la volonté délibérée de provoquer une contamination généralisée des semences de maїs pour en forcer la légalisation de fait et ouvrir un nouveau marché pour les semences transgéniques, qui sera cette fois très lucratif pour Monsanto.

La contrebande et la contamination intentionnelle font parties du répertoire de Monsanto qui, non content de contrôler 87% du marché des semences transgéniques, cherche à s’imposer par tous les moyens dans les pays récalcitrant aux OGM. C’est ainsi que le soja transgénique a déjà été introduit illégalement au Paraguay et au Brésil, pour créer une situation de fait ne laissant plus aucun choix aux gouvernements sauf celui légaliser les cultures (voir cet article). Une fois cette formalité entérinée, Monsanto se retourne alors contre l’Etat et les producteurs pour réclamer les royalties qui lui sont dues au nom des brevets qu’elle possède. Une situation qui ne manquera pas de se reproduire au Mexique.

Pour Monsanto, il est fondamental de contrôler le marché mexicain du maїs puisque il s’agit du quatrième producteur mondial. Bien que l’entreprise dispose aussi de semences non transgéniques, avec de meilleurs rendements d’ailleurs, elle veut vendre son maїs GM à tout prix car ses semences sont sous brevet ce qui justifie un prix plus élevé et permet d’empêcher la conservation des semences pour la saison suivante. Monsanto n’oubliera pas de vendre au passage quelques milliers de litre de Roundup aux agriculteurs mexicains.

L’assaut des entreprises de biotechnologie contre le marché des semences est un véritable acte de vandalisme. Alors qu’il y a moins de quarante ans, les semences circulaient librement et étaient encore dans les mains des paysans ou d’institutions publiques, aujourd’hui 82% du marché des semences commerciales est sous le régime de la propriété intellectuelle (Brevet ou Certificat d’Obtention Végétale). De ces 82%, Monsanto, Syngenta y DuPont contrôlent quasi la moitié (47%) du marché mondial.
La collaboration – par action ou inaction- dont font preuves les autorités mexicaines à l’égard de ces multinationales, pour les aider à mettre la
main sur le maїs et la vie des habitants du pays, est un véritable crime historique. En un mandat, ce petit groupe de fonctionnaires se prétend en droit d’offrir à six entreprises multinationales non seulement l’héritage de 10 000 ans de culture et de traditions des peuples d’Amérique centrale mais aussi la souveraineté alimentaire du Mexique.
Cependant la majorité du patrimoine des espèces de maїs (rouge, noir,…) reste dans les mains des peuples indigènes qui les ont créées. Comme l’ont déjà annoncé les organisations du Chihuahua et beaucoup d’autres « s’ils continuent de nous pousser à bout, il ne nous restera d’autre solution que de nous lancer à l’assaut des champs infestés par les transgéniques. »

Source : Journal La Jornada (Mexique), 11 octobre de 2008 par Silvia
Ribeiro Grupo ETC

terreetmer

Nombre de messages : 22
Age : 55
Localisation : Var
Emploi/loisirs : Artiste peintre, sculptrice
Date d'inscription : 31/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://terreetmer.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Guy Verdier le Jeu 6 Nov - 2:01

Merci pour cet article très intéressant Brenda qui nous éclaire un peu plus sur MONSANTO afro

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Alimentation .... OGM :(((((

Message par terreetmer le Jeu 6 Nov - 2:17

Nous produissons pour 12 milliards d'humains !! nous ne sommes que 6 milliards, besoin des OGM ? pour faire ça
http://www.amisdelaterre.org/Le-genocide-OGM.html

terreetmer

Nombre de messages : 22
Age : 55
Localisation : Var
Emploi/loisirs : Artiste peintre, sculptrice
Date d'inscription : 31/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://terreetmer.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Guy Verdier le Jeu 6 Nov - 10:34

[quote="terreetmer"]Nous produissons pour 12 milliards d'humains !! nous ne sommes que 6 milliards, besoin des OGM ? pour faire ça
http://www.amisdelaterre.org/Le-genocide-OGM.html[/quote]

Merci pour ce lien à lire qui nous apporte des oprécisions sur les OGM olus nqu'inquiétantes !
J'ai retenu en conclusion de cet article : Citation

"""Il est cruel de voir que ce sont les jeunes qui souffrent le plus de ce « génocide OGM », cette même génération censée pouvoir sortir de cette vie dure et miséreuse, grâce aux « semences magiques ».

Ici, dans la ceinture indienne des suicides, le coût de l’avenir modifié génétiquement est meurtrièrement élevé.""""



Au nom de l'enrichessement de certains on détruit l'équilibre de la nature végétale et humaine..... affraid

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Guy Verdier le Jeu 6 Nov - 12:30

06 novembre 2008


Blog terreetmer


OGM le danger public La contamination génétique du maїs dans la province de Chihuahua au Mexique


La production alimentaire de notre planète peut nourrir 12 milliards d'humains, nous sommes 6 milliards !!... La nature represente à elle seule la plus grande biodiversité .... à quoi servent les OGM ?

Un Tchernobyl Génétique.
.../...

SUITE ICI

ILS SERVENT A TUER


Blog les amis de la terre
Pétition : NON au maïs MON 810 pour la sauvegarde de la santé de tous !


Merci Anne ! pour ce post sur ton blog
Guy

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Guy Verdier le Jeu 6 Nov - 17:42

Monsanto re-condamné

31/10/08
Monsanto
Mensonge publicitaire
En janvier 2007, deux responsables de Monsanto étaient condamnés pour publicité mensongère. La firme avait vanté la biodégradabilité du Round Up, alors que la toxicité du principe actif de ce désherbant est reconnue. La condamnation a été confirmée en appel.


Publicité mensongère


Quinze mille euros d'amende pour deux anciens responsables de Monsanto Agriculture France : la cour d'appel de Lyon n'a pas modifié d'un iota la sanction prononcée en première instance, en janvier 2007, contre la branche française du géant de l'agrochimie. Sans ambiguïté, les juges ont donc confirmé que la campagne en faveur du Round Up, diffusée en 2000 dans plusieurs magazines, était mensongère. Attaquée notamment par l'association Eau et rivières de Bretagne, la publicité en question présentait l'herbicide vedette comme « biodégradable » et « laissant le sol propre ». Or le glyphosate, principe actif du Round Up, est très nocif pour l'environnement. Dans ce cas précis, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) avait relevé en 2001 que sa vitesse de décomposition dans la nature n'en faisait pas un produit biodégradable au sens légal du terme.
Les personnes condamnées n'ont pas fait savoir si elles avaient l'intention de se pourvoir en cassation. Mais quoi qu'il arrive,
Monsanto n'en a pas terminé avec la justice. L'ex-président de Monsanto France s'est en effet vu signifier, en mai dernier, son renvoi devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Il s'agit, là encore, de publicité mensongère : des spots télévisés pour le Round Up diffusés en 2002 omettaient de distinguer le produit destiné aux particuliers de celui réservé à l'agriculture, plus dangereux pour l'environnement. Toutes ces procédures n'empêchent pas Monsanto de continuer à communiquer abondamment sur son désherbant vedette, afin de conserver un marché plutôt juteux. Au printemps dernier, l'industriel s'est offert plusieurs pages dans des quotidiens pour « démêler le vrai du faux » concernant le désherbage, et réhabiliter le Round Up.

Source : Que choisir

Une condamnation en appel qui laisse rêveur sur la crédibilité de cette firme quant à ses affirmations sur d'autres produits tels que les OGM...

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Nos enfants nous accuseront

Message par Guy Verdier le Jeu 6 Nov - 17:58

Source : Observatoire citoyen Nos enfants nous accuseront

Planète \ Environnement \ Agriculture

Un film événement sur l'agriculture biologique

Soutenu par les organisations écologistes, le film « Nos enfants nous accuseront » de Jean-Paul Jaud fait figure d'événement. En retraçant le drame sanitaire, lié aux pesticides, qui a frappé le village de Barjac, l'auteur montre aussi que l'agriculture intensive n'est pas une fatalité. Le village a en effet décidé de réagir en passant à l'agricluture biologique et démontre que cette conversion est possible.

« S'il y a un film à voir cette année sur l’environnement et la santé, c’est bien le film de Jean-Paul et Béatrice Jaud ». Pour Nature & Progrès comme pour le MDGRF, associations les plus impliquées dans le combat contre les dangers des pesticides, « Nos enfants nous accuseront » est un « film événement ». Jean-Paul Jaud « fixe l’objectif de sa caméra sur une tragédie environnementale : l’empoisonnement de nos campagnes par la chimie agricole et les dégâts occasionnés sur la santé publique, notamment celle de nos enfants », résume le MDGRF.

« Passer au bio »

Barjac, dans le Gard, au pied des Cévennes. Cette cité de 1401 âmes constitue a priori un cadre idéal : de beaux paysages, une nature luxuriante, un air pur, des produits sains… Une ombre vient pourtant assombrir le tableau des Barjaquois. Dans la région, comme dans de nombreuses zones agricoles en France, on constate depuis quelques années une recrudescence des cancers, notamment chez l’enfant. Edouard Chaulet, conseiller général du Gard et maire de Barjac, prend conscience que les terres de ses administrés sont polluées par trop de chimie agricole. A la rentrée 2006, et bien avant les objectifs du Grenelle sur le sujet (voir encadré), il décide de faire passer les cantines de sa commune au bio. Procès d’un agriculteur contre Monsanto

Paul François, agriculteur de Charente, vient de gagner une première bataille contre Monsanto. Pour la première fois, la justice a en effet reconnu hier un lien entre son état de santé et le fait d'avoir inhalé en 2004 des pesticides produits par Monsanto. L’agriculteur a pu démontrer, grâce au toxicologue Jean-François Narbonne (Université de Bordeaux), que ses nombreuses pertes de connaissance brutales étaient liées à une intoxication due à l’herbicide « Lasso » de Monsanto. Le tribunal des affaires de Sécurité sociale d’Angoulême a reconnu cet « accident du travail » qui « doit être pris en charge au titre de la législation professionnelle ». Le procès est programmé pour janvier 2009.

Dans son documentaire « Nos enfants nous accuseront », Jean-Paul Jaud a suivi, pendant un an, le parcours du village dans sa conversion au bio. Barjac possède une cuisine centrale, qui réchauffait et distribuait des repas surgelés aux cantines de quatre écoles, et à certaines personnes âgées de la région. Aujourd’hui, avec le concours des cuisiniers, elle prépare l’intégralité des 200 repas journaliers à partir de produits issus de l’agriculture biologique et provenant de la région. « Le but est de tendre vers le bio, mais c’est aussi de faire une alimentation de qualité au quotidien, avec le plus possible d’approvisionnement local ou de proximité » explique le docteur Stéphane Veyrat, directeur de l’association « Un plus bio ».
La preuve que passer au biologique est faisable

La principale crainte des parents a été le surcoût de l’opération. Militant, Edouard Chaulet s’insurge : « La santé, ça n’a pas de prix. Ça avait un coût de faire chauffer le sang contaminé, alors on ne l’a pas fait. Combien ça a coûté, en argent et en drame humain ? ». La municipalité est claire sur sa politique, « ne surtout pas faire passer les comptables d’abord ». Et elle n’a pas augmenté le prix des repas dans les cantines. L’idée que le bio était trop cher, présente dans l’esprit des Barjaquois, comme dans celui des Français, a été nuancée. Sensibilisés par leurs propres enfants, les habitants de la région se sont ouverts au bio. Leur portefeuille n’en a pas maigri pour autant. Et pour cause : l’initiation à l’agriculture biologique a poussé certaines familles à changer fondamentalement leur mode de consommation. « Les produits sont peut-être un peu plus chers, mais les boutiques qui les vendent proposent un nombre limité de produits. On a beaucoup moins de choix, on achète l’essentiel seulement. Donc financièrement, c’est pareil » analyse une mère de famille barjaquoise.

Généraliser le bio est donc non seulement faisable, mais surtout urgent. Ce pourrait être la conclusion du film de Jean-Paul Jaud. Plusieurs témoignages sont poignants. Un viticulteur raconte ses problèmes neurologiques et le cancer de son fils, consécutifs à son utilisation de produits chimiques. Un agriculteur avoue qu’il ne mangerait pas les légumes qu’il produit. Une exploitante décrit les saignements de nez dont est victime son mari à chaque traitement chimique. « Un ami nous raconte qu’à chaque fois qu’il traite ses vignes, il n’arrive plus à uriner pendant huit jours » ajoute-t-elle. Une autre évoque la leucémie de son fils, et des nombreux cas similaires dans son entourage. Confirmation du professeur Charles Sultan, éminent endocrinologue pédiatrique au CHU de Montpellier : « Nous avons des enfants du Gard, de l’Hérault, du Languedoc, de Camargue, qui ont des malformations quelques fois graves parce que leurs parents vivent, par exemple, dans des rizières où l’on épand des produits chimiques par avion ». Inquiets des longues listes de phytosanitaires utilisés par les agriculteurs, le professeur soutient qu’ « on joue avec la santé de nos concitoyens ».

« Résistance locale »

La prise de conscience, teintée de peur sanitaire, conduit les Barjaquois à se demander comment agir. « Il y a la résistance locale, que vous êtes en train de mettre en place aujourd’hui de manière simple, dans votre intérêt, dans l’intérêt de vos enfants. Vous encouragez les agriculteurs Bio, vous leurs offrez un marché proche, c’est intéressant » assure François Veillerette, président du MDRGF. Le documentaire est également l’occasion de combattre quelques idées reçues persistantes, en citant le rapport 2007 de la FAO :« cultiver l’ensemble des terres arables du monde selon les préceptes de l’agriculture bio permettrait de nourrir l’humanité ».

Jean-Paul Jaud alterne les témoignages des Barjaquois et les extraits des discours de scientifiques. Les observations pratiques des citoyens et les explications techniques des scientifiques se complètent alors parfaitement. Le réalisateur élargit parfois le champ d’étude. La bataille d’Edouard Chaulet, pour convaincre ses administrés de mieux nourrir leurs enfants, couvre plus que les seuls pesticides : colorants, additifs, etc. De réunions de parents d’élèves en débats entre agriculteurs bio et conventionnels, le maire persiste, au risque de contrarier certains électeurs. Il arrive même à convertir ses homologues des villes voisines. Un suicide politique ? « Ce n’est pas porteur électoralement. Mais il faut s’en mettre du monde à dos, pour faire avancer les choses » soutient-il.

Dans un communiqué, l'Union des industries de la protection des plantes (UIPP), « remet en cause le contenu scientifique partial de ce film ». Elle rappelle que selon plusieurs organismes scientifiques, « il n'est pas possible d'établir un lien entre pesticides et cancer » et que les agriculteurs sont moins touchés par les cancers que la population générale. L'UIPP insiste sur l'importance des produits phytosanitaires, pourtant régulièrement remise en cause, pour « préserver les rendements et obtenir des cultures régulières ».

Pour l'UIPP, « l'agriculture biologique ne peut en aucun cas faire face au défi alimentaire mondial ». Rappelons qu’un des objectifs du Grenelle de l’environnement est d’imposer 15% de repas bio dans la restauration publique d’ici 2010 et 20% d’ici 2012. Dans les écoles, le changement devrait se faire en douceur, avec l’introduction d’un repas bio par semaine. Selon un sondage TNS Sofres de juin 2008, 71% des Français jugent « prioritaire » l’introduction du bio dans les cantines scolaires.

Nos enfants nous accuserons de Jean-Pierre Jaud
Avec le soutien du Conseil général du Gard, des CIVAM du Gard, du fonds d’action de la SACEM et du WWF.
Sortie nationale le 5 novembre.

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Brenda le Jeu 6 Nov - 21:26

Je voudrais répondre à jean carbonneil :Il y a des créateurs et des destructeurs, il faut alors savoir faire la différence.
Si chacun prenait soin de notre sphère, elle nourrirrait naturellement les individus qui l'habitent, mais a force de la maltraité voila que vous pensez oui OGM, Non, Non cher monsieur, redonnons a notre planéte ce qui lui appartient. Si vous voulez que tout le monde ai a manger, il faut cesser de vouloir inventer la destruction.
Cordialement,
Brenda.
Au passage, un amical coucou a mes amis guy, marco et JR
avatar
Brenda

Nombre de messages : 366
Age : 44
Localisation : France
Emploi/loisirs : Assistante vétérinaire
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://protection-animale.e-monsite.com/rubrique,honte-au-danema

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Guy Verdier le Jeu 6 Nov - 21:31

Brenda a écrit:Je voudrais répondre à jean carbonneil :Il y a des créateurs et des destructeurs, il faut alors savoir faire la différence.
Si chacun prenait soin de notre sphère, elle nourrirrait naturellement les individus qui l'habitent, mais a force de la maltraité voila que vous pensez oui OGM, Non, Non cher monsieur, redonnons a notre planéte ce qui lui appartient. Si vous voulez que tout le monde ai a manger, il faut cesser de vouloir inventer la destruction.
Cordialement,
Brenda.
Au passage, un amical coucou a mes amis guy, marco et JR

Merci Brenda pour ton analyse sur les OGM. Les OGM n'est qu'un leurre pour asservir la planète au lieu de faire des guerres ... Une autre façon de s'enrichir
Coucou Brenda ! Very Happy

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Guy Verdier le Ven 7 Nov - 13:28

On signe la pétition et up ! sunny

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Brenda le Ven 7 Nov - 13:41

Cher Guy,
Je viens de faire partir plus de 400 mails sur mes derniers sujets, en 3eme position : Le massacre des dauphins avec le lien direct sur ce forum et comme le logo JE SIGNE est bien visible, pas de souci.
J'espère vraiment que cela aura un impact, sinon je sors l'artillerie
Bisous tout plein a tous
avatar
Brenda

Nombre de messages : 366
Age : 44
Localisation : France
Emploi/loisirs : Assistante vétérinaire
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://protection-animale.e-monsite.com/rubrique,honte-au-danema

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Guy Verdier le Ven 7 Nov - 13:50



OK c'est Super Brenda Very Happy
Merci beaucoup tu es notre rayon de soleil sunny
Après ça, il n'y aura pas lieu de sortir l'artillerie mais s'il le faut nous avons en réserve de l'artillerie lourde lol!

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Brenda le Dim 9 Nov - 1:32

http://www.mesopinions.com/detail-petition.php?ID_PETITION=e8cade598d189d92c7ce06195c1d89e5
avatar
Brenda

Nombre de messages : 366
Age : 44
Localisation : France
Emploi/loisirs : Assistante vétérinaire
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://protection-animale.e-monsite.com/rubrique,honte-au-danema

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Brenda le Dim 9 Nov - 1:46

http://protection-animale.e-monsite.com/rubrique,ogm,244391.html

Voilà le lien du sujet sur mon site !
Est-ce que ça vous convient
? Neutral
avatar
Brenda

Nombre de messages : 366
Age : 44
Localisation : France
Emploi/loisirs : Assistante vétérinaire
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://protection-animale.e-monsite.com/rubrique,honte-au-danema

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Brenda le Dim 9 Nov - 2:11



jE VOUS DONNE LE LOGO SI VOUS VOULEZ L'UTILISER, L'AUTRE, LE GEANT VOUS POUVEZ AUSSI BIENSUR...
avatar
Brenda

Nombre de messages : 366
Age : 44
Localisation : France
Emploi/loisirs : Assistante vétérinaire
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://protection-animale.e-monsite.com/rubrique,honte-au-danema

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Brenda le Dim 9 Nov - 2:22

OK AUSSI SUR ANIMALOSPHERE, MAINTENANT ESPERONS DES RETOURS, JE VAIS ENVOYER DEMAIN DES MAILS EN NOMBRE, CA PEUT AIDER.
avatar
Brenda

Nombre de messages : 366
Age : 44
Localisation : France
Emploi/loisirs : Assistante vétérinaire
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://protection-animale.e-monsite.com/rubrique,honte-au-danema

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Guy Verdier le Dim 9 Nov - 2:36

Houaaa!!! super Brenda pour ces logos dont demain nous demanderons l'avis de tous afin d'en arrêter un pour modèle ...
C'est du bon boulot merci.
Donc, je demande l'avis à tous pour savoir lequel vous choisissez ?
A vos claviers.
Guy

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21000
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Brenda le Dim 9 Nov - 2:46

Merci..... bounce
je saute de joie de savoir que ça te plait. j'espére que vous aimerez tous Crying or Very sad
avatar
Brenda

Nombre de messages : 366
Age : 44
Localisation : France
Emploi/loisirs : Assistante vétérinaire
Humeur : joyeuse
Date d'inscription : 03/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://protection-animale.e-monsite.com/rubrique,honte-au-danema

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par albert 2 le Dim 9 Nov - 12:06

Je suis en cours de lecture de vos posts, fort intéressant ma foi, mais vous mélangez deux choses bien différentes : les OGM et les produits chimiques, pesticide et autres.
Je vous rejoins totalement sur le pesticides, mais pas sur les OGM.

Je suis contre le principe de précaution et suis persuadé qu'il faut étudier le problème des OGM calmement et sans à priori, c'est à dire pas selon la méthode José Bové qui est : "J'ai raison, les autres ont tort et ce n'est pas négociable!"
Quand il sera prouvé que les OGM sont nuisibles, ils seront interdit, pas avant!

Pour Brenda : j'aime bien que l'on ne soit pas d'accord avec moi, mais courtoisement et j'apprécie votre réponse.

amitié à tous

_________________
Jean Carbonneil

Retraité de l\'armée de terre
Je ne crois en rien, je n\'ai peur de rien, je suis libre.

albert 2
Modérateur
Modérateur

Nombre de messages : 447
Age : 64
Localisation : Senlis le sec
Emploi/loisirs : Retraité, Fana de gastronomie et généalogie
Humeur : égale
Date d'inscription : 21/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des réunions secrètes à l’UE pour imposer les OGM

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum