Les "Afghantsy" à la française, une nouvelle génération militaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les "Afghantsy" à la française, une nouvelle génération militaire

Message par Guy Verdier le Mar 19 Mai - 23:01

Les "Afghantsy" à la française, une nouvelle génération militaire

Une nouvelle génération est en train d'apparaître au sein de l'armée française, celle des "Afghantsy", du nom des militaires soviétiques qui ont servi en Afghanistan de 1979 à 1989.
Même s'il est trop tôt pour en dresser un portrait détaillé, cette génération sera différente de celles de ses pères. Elle constituera nolens volens la matrice de l'armée de terre à venir, surtout si la présence française en Afghanistan se prolonge encore plusieurs années.
L'Afghanistan est le théâtre qui fait aujourd'hui vibrer les militaires. Rares sont ceux qui ne veulent pas y aller. Les unités qui ne participent pas, ou pas encore, à ce conflit en sont frustrées. La liste est longue : on sait ce qu'il en est des forces spéciales, des servants du canon Caesar, des fanas du VBCI, d'une compagnie du 27ème BCA qui n'est pas partie au dernier moment...
Les soldats français en Afghanistan mènent une guerre non-conventionnelle dans un pays hostile. Rarement dans l'histoire militaire de notre pays, des hommes ont été aussi bien équipés et entraînés pour la mission qui leur est confiée. J'entends d'ici les critiques - il est certes toujours possible de faire mieux, mais souvenons-nous de ce qu'était l'armée française en Indochine...
Par rapport aux opérations précédentes, cette génération est "durcie". Il suffit de regarder l'équipement d'un fantassin de 2009 par rapport à celui qui était engagé au Liban, il y a un quart de siècle (1983), dans un contexte guère plus facile.

Le soldat français d'Afghanistan ressemble extérieurement aux militaires américains. Il est de facto et souvent de jure placé sous commandement américain, bénéficie au quotidien de l'appui aérien américain. Là encore, il faut remonter très loin dans l'histoire (1944 ? la Corée ?) pour trouver une telle imbrication avec les forces américaines. Le vocabulaire militaire est de plus en plus anglicisé.
Est-ce bien ? Est-ce mal ? A chacun d'en juger selon ses convictions et son expérience. Une chose est sûre : c'est différent de ce que l'on a connu depuis un demi-siècle et cela ne restera pas sans conséquence.
L'Afghanistan va marquer toute l'armée française : ceux qui y servent rentrent auréolés de leur séjour. Du caporal-chef au colonel, ils formeront les plus jeunes à partir de leur expérience de terrain. Celle d'une armée très professionnelle, opérant sans rougir aux côtés des Américains.
La guerre en Afghanistan n'est pourtant pas l'alpha et l'omega des opérations dans lesquelles l'armée française est engagée et le sera à l'avenir. Les méthodes, les habitudes afghanes sont-elles transposables ailleurs sans risques ? Rien n'est moins sûr. Le chef d'état-major de l'armée de terre, le général Irastorza, ne manque jamais de le répèter lors de ses nombreuses visites dans les unités. Est-il seulement compris ?
Rien n'est plus fort qu'un effet de génération, dans le monde militaire comme ailleurs. Les "Afghantsy" succèdent à la génération du renouveau des opex (années 90) principalement marquée par les Balkans : c'est la génération Sarajevo-Mitrovica. Elle avait bousculée ses pères de la guerre froide, une armée qui montait la garde face au Pacte de Varsovie et dont les derniers représentants sont proches de la retraite. Certes, une minorité allait déjà guerroyer en Afrique, mais ne considérons pas de haut cette génération : le Pacte de Varsovie était une affaire extrêmement sérieuse, bien plus sans doute que les talibans. La génération de la guerre froide était apparue à la suite de celles de la guerre d'Algérie et de l'Indochine. On pourrait réécrire l'histoire de l'armée avec cette notion de génération : celle de 40-45, celle de 14-18, etc...
Aujourd'hui, une nouvelle apparait : nous savons encore peu d'elle. Mais elle est bien là.

Rédigé le 19/05/2009 à 05:30 dans A mon avis... | Lien permanent

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21082
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum