«Si je pouvais avoir un vrai toit»

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

«Si je pouvais avoir un vrai toit»

Message par Guy Verdier le Mar 10 Nov - 17:18

«Si je pouvais avoir un vrai toit»

20minutes.fr - Créé le 09.11.09 à 23h15
Mis à jour le 09.11.09 à 23h24

TEMOIGNAGE - Un SDF juge qu'un référent unique lui serait bénéfique...

«Si quelqu'un pouvait vraiment s’occuper de moi, oui, ça serait plus facile.» Christian, 52 ans, dont quatre années passées dans la rue, juge positive la mesure phare présentée aujourd’hui en Conseil des ministres. Hier, comme tous les soirs, il faisait la manche à deux pas de la gare Saint-Lazare, avant d’aller dormir dans «un coin plus tranquille».

«A quoi ça sert de me réveiller plusieurs fois?»

Le bonnet enfoncé jusqu’aux yeux pour se protéger du froid, il connaît des difficultés pour obtenir le RSA (ex-RMI), faute d’adresse fixe. Un logement changerait la donne. Mais pas un hébergement d’urgence, où les «bagarres et les types bourrés» sont légion et d’où on doit impérativement sortir à 6h. «Si je pouvais avoir un vrai toit comme les autres, ça serait bien», admet Christian, envieux de son ami Jean-Pierre, qui a trouvé un appartement grâce à Emmaüs.

Plus tard, les deux compères iront à la rencontre des associations pour manger. Ils connaissent parfaitement leurs jours de passage. Mais leur insistance, la nuit, dérange parfois Christian. «Si j'ai choisi de dormir dehors, à quoi ça sert de me réveiller plusieurs fois?», explique-t-il, là encore enthousiaste face à une meilleure organisation des maraudes.


Maud Noyon

http://www.20minutes.fr/article/362147/A-la-Une-Si-je-pouvais-avoir-un-vrai-toit.php

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21030
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Sans-abri : l'hébergement d'urgence réorganisé

Message par Guy Verdier le Mar 10 Nov - 17:31

Sans-abri : l'hébergement d'urgence réorganisé

LE MONDE | 10.11.09 | 10h24 • Mis à jour le 10.11.09 | 10h32
A son arrivée au secrétariat au logement, Benoist Apparu avait prévenu qu'il n'attendrait pas les grands froids pour s'occuper des sans-abri.
Mardi 10 novembre, M. Apparu a présenté son plan pour l'organisation d'un "service public de l'hébergement et de l'accès au logement des personnes sans abris ou mal logées".
Amorcée par son prédécesseur, Christine Boutin, cette réforme, a pour ambition de sortir d'une logique saisonnière de gestion de crise en remettant à plat la politique actuelle d'hébergement. Associations et gouvernement s'accordent sur le constat que le système actuel, dispersé entre plus de 2000 acteurs et sans réel pilotage de l'Etat, est à bout de souffle.
Principale innovation : l'instauration d'un opérateur unique. Il coordonnera l'ensemble des accueils de jour, des services d'accueil et d'orientation, des équipes mobiles, des hébergements d'urgence, des 115, et attribuera toutes les places d'urgence.
Autre mesure phare : l'instauration d'un "référent personnel" unique auquel chaque sans-abri aura affaire tout au long de son parcours. Le secrétaire d'Etat veut aussi améliorer le "maillage territorial" des maraudes (les équipes mobiles qui vont au-devant des personnes) et les renforcer, par une équipe médicale spécialisée en psychiatrie et en addictologie. 2000 jeunes volontaires du service civique seront placés auprès des associations de "première accueil et d'urgence".

"PEU DE CHOSE SUR LA PRÉVENTION"

"Pour la première fois, le gouvernement ne s'est pas contenté de faire un plan d'urgence et d'annoncer l'ouverture de nouvelles places. Il y a une vraie tentative de réorganisation de l'offre d'hébergement", analyse Nicole Maestracci, présidente de la Fédération nationale des associations de réinsertion
sociale (Fnars), qui rassemble plus de 800 associations de solidarité.

Pour autant, les associations critiquent le manque d'ambition politique de l'ensemble. "Il y a très peu de chose sur la prévention des publics fragiles, comme les personnes qui sortent de prison, poursuit Mme Maestracci et peu d'indication sur la façon dont ce plan va être financé et piloté". Surtout, elles estiment que le volet logement du plan n'est pas la hauteur.
(...)


Lire la suite clic ci-après : http://www.lemonde.fr/societe/article/2009/11/10/sans-abri-l-hebergement-d-urgence-reorganise_1265016_3224.html#xtor=EPR-32280229-[NL_Titresdujour]-20091110-[zonea]

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21030
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum