Réchauffement climatique et disparition des plages.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Réchauffement climatique et disparition des plages.

Message par Pierrot2 le Mer 4 Mai - 18:50



Pas plus qu'on ne nous dit la vérité sur le réchauffement climatique , on nous la dit sur la réelle disparitions des plages.

Des spéculateurs spécialisés passent leur temps à nous laver le cerveau dans le seul et unique but de se faire du fric , et ça marche , mais dans leur sens uniquement.

Faut savoir qu'en France le seul fleuve sauvage exempt de tout barrage est " la Loire 3



Acceptez de prendre un peu de votre temps pour aller voir ce qui ce cache derrière ce lien , ça en vaut la pein
e.


http://notresesame.forumgratuit.org/t341-rechauffement-climatique-et-disparition-des-plages#1749
avatar
Pierrot2
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Béziers ( Hérault )
Humeur : Bonne et optimiste
Date d'inscription : 24/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://notresesame.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement climatique et disparition des plages.

Message par Guy Verdier le Mer 4 Mai - 22:16

Merci Pierrot2 d'avoir lancé ce sujet qui est très intéressant et qui nous permet d'en savoir plus et surtout de ne pas nous faire manipuler par les médias et les looyings médiatiques et commerciaux ....
J'ai découvert sur le net il ya quelques temps en faisant des recherches sur les variations climatiques une étude réalisée par Eouard Bard .... que vous découvrirez ci-après :


Les variations climatiques du passé et de l’avenir



Qu’est-ce que le climat ? Il faut tout d’abord s’entendre sur l’étendue de la zone géographique étudiée car on peut parler de climat mondial, régional ou local. Le climat se définit d’abord par la succession des conditions atmosphériques que l’on caractérise par la mesure de nombreux paramètres comme la température, les précipitations, la direction et la vitesse des vents, la nébulosité, la pression atmosphérique, l’humidité de l’air, la chimie de l’air et des poussières...

Par opposition aux turbulences rapides, d’un jour à l’autre, qui sont du ressort de la météorologie, la climatologie vise à étudier les conditions atmosphériques sur des périodes plus longues de quelques mois à plusieurs millions d’années.

La séparation entre ces deux domaines correspond à une différence dans la possibilité de prévision des phénomènes. La météorologie s’occupe notamment de prévoir l’état de l’atmosphère de façon déterministe. Néanmoins, cette prévision “exacte” est limitée à quelques jours ce qui est dû non seulement à nos lacunes scientifiques et techniques, mais aussi au comportement chaotique de la circulation atmosphérique.

La climatologie rend compte de l’état moyen de l’atmosphère, permettant aussi de prévoir le temps qu’il fera, mais sans avoir de certitude sur une situation précise pour un jour donné. Par exemple, la climatologie permet de dire que le 14 juillet à Nancy il fera chaud et que le ciel sera limpide et bleu. Cette prévision se réalisera statistiquement en considérant les situations atmosphériques sur une trentaine d’années. Savoir si l’on peut vraiment compter sur le beau temps pour le 14 juillet prochain n’est plus du ressort de la climatologie. Nous ne le saurons que quelques jours avant cette date grâce à l’analyse des données des jours précédents et à la modélisation mathématique de la circulation atmosphérique.

Même si l’état de l’atmosphère est une composante fondamentale du climat, il est clair que le système climatique ne se réduit pas à cette enveloppe gazeuse. Il comprend aussi tous les compartiments qui interagissent les uns avec les autres comme l’océan, la banquise, les glaces continentales, la végétation, les sols... Les échelles de temps des échanges d’énergie et de matière entre compartiments sont généralement plus longues que l’horizon à quelques jours des prévisions météorologiques. Les météorologues peuvent donc se contenter de ne prendre en considération que les mouvements atmosphériques, en supposant que les compartiments “lents” ne varient pas. On rejoint donc l’étymologie du mot météorologie, la science des météores, c’est-à-dire les phénomènes observés dans le ciel. Le climat vient quant à lui du grec klima qui désigne
une pente, celle de l’angle que font les rayons du Soleil avec la surface terrestre. En d’autres termes, le climat fait référence aux différentes zones de latitude, de l’équateur jusqu’aux pôles, régions caractérisées par des régimes de temps très contrastés.

Pour lire la suite c'est
ICI

Collège de France média


Dernière édition par Guy Verdier le Mer 4 Mai - 22:59, édité 1 fois

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21002
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement climatique et disparition des plages.

Message par Pierrot2 le Mer 4 Mai - 22:57

De rien Guy , c'est avec le plus grand plaisir.

Tu sais pour moi ce n'est pas lancer un projet comme un autre , mais bien plus que çà.

J'en ai plus qu'assez qu'on nous prenne pour des demeurés .

J'en ai plus qu'assez qu'une bande d'illuminés , qui se croient plus malins que les autres , veuillent nous faire croire des choses comme çà , tout comme si c'était si facile.

Veuillent nous faire croire qu'en l'espace d'un petit demi siècle , nous les miniatures que nous sommes par rapport à l'immensité de notre Planète " TERRE " , nous avons réussi à la dévisager et la polluer à ce point .

Que seraient même 10 000 ans de conneries humaine , par rapport aux 3 milliards d'années de vie prévus à la planète ?

Nous nous détruirions nous même , mais la planète ne serait pas perturbée pour autant , tout comme nous cicatrisons nos plaies , notre dame " TERRE " aurait vite fait de cicatriser les siennes.

Ce qui me fait le plus rager , c'est que ces arrivistes , spéculateurs corrompus , non seulement nous prennent pour des demeurés et des ignares , mais qu'en plus utilisent ces moyens d'escrocs pour nous faire dépenser notre peu d'argent qu'il nous reste , sous prétexte de protéger notre Planète.

Alors que la seule et unique finalité de leur fumisterie est de remplir leurs poches de corrompus.

Ce qui est le plus triste c'est qu'il y ait autant de pauvres gens qui se font avoir et qui s'endettent pour acheter ces soit disant produits miraculeux qui protègent et sauvent notre planète.

Mais bon si tous ces escrocs ont raison , je ne peux pas avoir raison moi aussi.

Seul le capital et l'escroquerie sont rois.
avatar
Pierrot2
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 260
Age : 73
Localisation : Béziers ( Hérault )
Humeur : Bonne et optimiste
Date d'inscription : 24/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://notresesame.forumgratuit.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Réchauffement climatique et disparition des plages.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum