Dans quelles villes, les pauvres sont-ils le moins nombreux ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans quelles villes, les pauvres sont-ils le moins nombreux ?

Message par Guy Verdier le Mer 15 Aoû - 16:30

Dans quelles villes, les pauvres sont-ils le moins nombreux ?

Créé le 14-08-2012 à 12h42


Par Challenges

Selon une étude récente, le taux de pauvreté n'est inférieur à 10% que dans 9 communes, toutes situées dans la moitié ouest de la banlieue parisienne.


1. Versailles est la ville qui compte le moins de pauvres en France. Seuls 7% de ses habitants vivent en dessous de 60% du revenu médian des Français, soit 954 euros par mois. Ces 7% de foyers pauvres vivent avec un revenu médian de 802 euros par mois. (c) AFP

Versailles, Rueil-Malmaison, Neuilly-sur-Seine, Issy-les-Moulineaux... C'est dans ces communes de la banlieue ouest de Paris que le taux de pauvreté est le plus bas de France. Le prix du mètre carré et la faible proportion de logements sociaux pourraient dans l'absolu suffire à dresser ce constat, mais une étude réalisée par Compas, en partenariat avec La gazette des communes, permet d'établir un classement très précis des villes de France où la pauvreté est quasiment imperceptible. S'appuyant sur des données de l'INSEE datant de 2009, les auteurs ont passé en revue les principales communes de France en pointant à chaque fois le nombre de ménages vivant avec moins de 60% du revenu médian national, soit 954 euros par mois (prestations sociales incluses mais impôts non pris en compte).

On apprend ainsi que neuf communes situées dans la moitié ouest de la banlieue parisienne figurent dans le top 10 des villes où le taux de pauvreté est le plus bas de France : Versailles, Neuilly-sur-Seine et Rueil-Malmaison (7%), Saint-Maur-des-Fossés, Issy-les-Moulineaux, Levallois-Perret, Antony (8%), Boulogne-Billancourt (9%) et Courbevoie (10%).

A Paris et Lyon, les loyers élevés ont fait fuir les foyers modestes

Cette étude vient confirmer que l'absence de mixité sociale est intimement liée au prix du logement. Les communes en tête de ce classement sont aussi celles qui offrent très peu de logements sociaux. Ces villes préfèrent payer une amende pour garder leur standing plutôt que d'atteindre le seuil, pourtant obligatoire, des 20% de logement social.

On trouve aussi dans ce classement de grandes villes de province, comme Dijon (13% de pauvres) et Aix-en-Provence (14%), où les foyers les plus modestes vivent en périphérie. Et bien entendu les villes centre des deux plus grandes aires urbaines de l'Hexagone : Paris avec 16% de pauvres et Lyon (15%).

A l'autre bout de ce classement, les villes les plus pauvres de France se situent principalement en Outre-Mer, à La Réunion (Saint-Pierre, 46%, Le Tampon, 43%, Saint-Paul, 39%), dans le Nord, ancien bastion industriel (Roubaix, 46% et Calais, 32%, Tourcoing, 28%) ou encore dans des petites villes proches de grandes agglomérations (Vénissieux, 32%, Bondy, 28%).

Pour retrouver le Top 20 des villes où les pauvres sont les moins nombreux, cliquez ici.

Laure-Emmanuelle HUSSON


Sur le même sujet


  • » DIAPORAMA Le Top 20 des villes les moins pauvres de France
  • » Pauvreté: le cri d'alarme des associations en direction des candidats à la présidentielle
  • » Ayrault ferme sur le relèvement du seuil des logements sociaux

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 20967
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum