Je pense donc j'écris ...Discours de vérité du FN, ou quand la vérité est ailleurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Je pense donc j'écris ...Discours de vérité du FN, ou quand la vérité est ailleurs

Message par Guy Verdier le Sam 26 Sep - 10:38

Je pense donc j'écris
Discours de vérité du FN, ou quand la vérité est ailleurs

Jeudi soir au Grand Journal, Maitena Biraben, qui m'avait habitué à des interviews de qualité dans son Supplément politique, a provoqué la surprise, pour ne pas dire la colère, en insistant sur un soit-disant discours de vérité que tiendrait le FN à la différence des autres principaux partis. Hélas, la présentatrice n'a pas donné d'indices permettant d'identifier quels étaient les éléments de vérité du discours FN. Certes, le FN cherche à se donner l'image d'un parti qui "parle vrai", comprendre par là qu'il ne parle pas le langage technocratique des élites de l'ENA mais qu'il parle un langage qui serait celui du "vrai peuple". Mais entre "parler vrai" et "discours de vérité", il y a un fossé plus qu'une nuance, surtout au FN.

Commençons par la une de l'actualité, la question des migrants et des demandeurs d'asile en Europe. Sur ce sujet, le discours du FN est simple : "Il faut mettre en place une politique dissuasive d’immigration, couper toutes les pompes aspirantes, faire ce que fait l’Australie, le Danemark, c’est-à-dire lancer un signal : nous ne vous accueillerons pas." Il est pourtant loin de la vérité, ce qui permet aux dirigeants du FN de se faire régulièrement épinglés par la rubrique Désintox de Libé.

L'Australie aurait coupé toutes les pompes aspirantes? Le pays est le 3eme à accueillir le plus de migrants par rapport à sa population. En 2013, ils ont acueillis autant de migrants que la France pour une population 3 fois plus petite (et c'est en France que l'on va vous parler de théorie du grand remplacement...).

Pour Marine Le Pen, les réfugiés seraient à 99% des hommes et seraient plus des migrants économiques que de véritables réfugiés ? Sur le sexe des migrants, ils seraient environ 60% à être des hommes, le reste étant donc femmes et enfants. De plus, près de 2/3 des arrivants sont considérés de faits comme des réfugiés car ils proviennent de Syrie ou d'Afghanistan. La vérité du FN est loin, très loin de la réalité du terrain.

La présidente du FN accuse aussi la commission européenne d'organiser l'accueil de 50 millions d'immigrés d'ici 2060. Si la commission européenne n'a pas un tel pouvoir, elle a simplement estimé que l'Union Européenne aurait sa population active qui aurait diminué de tant. Au FN, le discours de vérité s'apparente souvent à de simples et grossiers raccourcis.

Dans la même veine des raccourcis grossiers, Florian Philippot accuse le gouvernement de mettre à disposition 77 000 logements sociaux aux migrants nouvellement arrivés alors que des milliers de Français sont sur liste d'attente. La réalité est bien ailleurs ! La présidente du Haut comité au logement des personnes défavorisés a juste proposé "de mobiliser une partie du parc social laissé vacant pour loger les réfugiés. […] 77 310 logements sociaux sont aujourd’hui en attente de locataires, notamment dans les secteurs où la demande est faible".

Le FN ne découvre pas le mensonge avec cet épisode d'afflux massif de migrants. Florian Philippot a déjà été corrigé il y a quelques mois par un chercheur en gouvernance mondiale des migrations. Le résumé en 9 points et autant de mensonges (http://m.leplus.nouvelobs.com/…/961301-florian-philippot-a-…) :

1. Les immigrés "nous envahissent" ? Faux, ils sont nécessaires à notre démographie et juste en nombre suffisant. Ils étaient 267.000 en 2011 pour 200.000 Français qui quittent notre territoire chaque année.

2. Les immigrés n’ont "jamais été aussi nombreux" ? Faux, ils étaient 7% de la population en 1981, ils ne sont plus que 6% aujourd’hui.

3. Les expulsions "ont ralenti" sous François Hollande ? Faux, il y a eu 38.000 reconduites à la frontière en 2012 avec Manuel Valls et 8000 chaque année seulement sous François Mitterrand.

4. Les immigrés "servent le grand patronat" ? Faux, les immigrés économiques ne représentent que 10% de l’ensemble et ne pèsent pas sur les salaires.

5. Les "salaires baissent" à cause des immigrés ? Faux, ils augmentent de +0,27% grâce à eux.

6. La prochaine immigration sera "asiatique" ? Faux, d’une part parce que les frontières de ces pays sont fermées au Nord et au Sud, d’autre part parce que les Asiatiques n’ont pas les moyens d’immigrer.

7. La France "championne d’Europe" de l’immigration légale ? Faux, le Royaume-Uni a accueilli en 2011 550.000 immigrés, l’Allemagne 500.000, l’Italie 385.000 et la France, 267.000.

8. Les immigrés "prennent le travail des Français" ? Faux, 60.000 sont des étudiants, 90.000 sont des épouses ou des enfants qui viennent dans le cadre du regroupement familial, 20.000 sont des réfugiés humanitaires et 20.000 des réfugiés économiques.

9. Peut-on ramener le nombre des immigrés de 200.000 à 10.000 comme le prétend le FN ? Impossible, il faudrait que la France sorte de l’Europe et rompe tous les accords internationaux. Dans ce cas, la France serait tellement isolée que les Français non plus ne pourraient plus émigrer.

Le FN ne limite pas son discours au refus de voir des étrangers vivre en France. Il a tout un pan de programme pseudo-économique avec pour axe central, la sortie de l'euro. Sur ce point aussi, mensonges et approximations sont légions.

Par exemple, le FN veut revenir au Franc et avoir le contrôle de sa monnaie pour pouvoir la dévaluer et rendre les entreprises françaises plus compétitives. Preuve par les faits du mensonge, quand en mars 2015, l'euro a perdu 20% de sa valeur sur un an face au dollar, l'économie française n'est pas repartie sur les chapeaux de roue. Coupable aussi de mensonge par omission, le FN ne prend jamais en compte dans son discours les réactions des autres pays européens en cas de sortie de la France de la zone euro. Des analystes estiment que si l'on arriverait à être plus compétitif par rapport à l'Allemagne, on serait mis en difficultés par l'Italie ou l'Espagne... Ces économistes rappellent également "qu’une dépréciation du taux de change est toujours une taxe sur les consommateurs (qui paient plus cher les produits importés) et une subvention aux entreprises exportatrices et qu’elle se traduit donc par une baisse des salaires réels des travailleurs". La vie rêvée des Français déjà en difficulté économiquement parlant.

Autre mensonge, repris par Maitena Biraben jeudi soir, le FN serait le 1er parti de France depuis les départementales du début d'année (http://www.liberation.fr/…/departementales-le-festival-d-in…). Certes, le FN l'a clamé haut et fort, mais ça n'en fait pas une réalité pour autant. Oui en se basant sur les résultats des binômes composés à 100% de FN, de PS ou d'UMP, le FN arrive en tête. Mais c'est oublié que dans nombres de cantons, les candidats UMP se sont associés à l'UDI ou à d'autres divers droite et les candidats PS se sont présentés aux côtés de candidats d'autres partis de gauche. Les chiffres utilisés par le FN sont donc vrais mais leur interprétation est une nouvelle fois mensongère.

Ceci n'est qu'un aperçu collecté rapidement pour voir avec de nombreux exemples que le FN ne tient pas de discours de vérité au Français et qu'au contraire, il leur ment éhontément. Pour mieux comprendre leur façon d'agir, le politologue Thomas Guénolé a classé en 7 catégories les techniques de mensonges du FN :

- manipuler les chiffres
- confondre une corrélation avec une causalité
- l'amalgame
- le sous-entendu
- l'usurpation de la rhétorique républicaine
- prétendre ne plus être d'extrême droite
- la frappe ciblée.

Certes, le FN n'est pas le seul parti qui ment à ses électeurs ni le seul parti qui ne tient pas toutes ses promesses une fois élu, mais ce n'est pas une raison pour le dediaboliser à outrance et le faire passer pour le chevalier blanc de la politique.

Au FN, la vérité est ailleurs, loin de leurs discours ou de leur programme. En reprenant leurs éléments de langage, Maitena Biraben a commis une faute grossière qui montre à quel point le FN est en phase de réussir sa première phase de conquête du pouvoir : ancrer son discours dans le subconcient des Français.

Guy Verdier

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 20946
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum