Le P.S est mort, vive le socialisme pour l'humanité !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le P.S est mort, vive le socialisme pour l'humanité !

Message par Guy Verdier le Sam 4 Nov - 13:32

Le P.S est mort, vive le socialisme pour l'humanité !

Publié le 3 Novembre 2017


En 1899, Jean-Jaurès soutient la participation du socialiste Millerand au gouvernement de Waldeck-Rousseau.  Ainsi débute l’entrée des socialistes dans l’exercice du pouvoir, il ne s’agit pas seulement de contester un système, de s’en tenir à une utopie, mais de gouverner.  
De Léon Blum à François Mitterrand, les socialistes accepteront de gouverner dans un système d’économie de marché, avec ses contraintes mais aussi avec la capacité de réaliser des transformations sociales pour une société plus juste. Les socialistes mèneront d’importantes réformes : les congés payés, la retraite à 60 ans, la réduction du temps de travail…
En 1989, le mur de Berlin s’effondre, les régimes communistes disparaissent sous la volonté des peuples de se libérer de ces dictatures. C’est aussi la fin d’un rêve, celui de proposer une société alternative au capitalisme, avec la fin de la propriété individuelle. La propriété commune gérée par l’Etat n’apparaît plus comme un modèle.
Que devient alors le rêve socialiste ?
Dans une économie mondialisée où la compétition est de règle, les politiques libérales semblent triompher sur les modèles sociaux. Contre ces politiques libérales mondialistes, des mouvements populistes nationalistes remportent des succès électoraux.
Les socialistes au gouvernement ne réussissent pas à convaincre. En 2002, Lionel Jospin, après avoir exercé pendant cinq ans la fonction de premier ministre, ne réussit pas à se maintenir au deuxième tour, il est distancé par le candidat de l’extrême droite. En 2017, François Hollande, subissant de rudes attaques dans sa propre famille politique, doit renoncer à se représenter. Il laisse sa place à un candidat frondeur non préparé, manquant de stature et dépourvu d’un programme crédible.
Le candidat socialiste s’effondre. La gauche est alors représentée par un courant populiste et nationaliste. Son leader se donne l’allure d’un tribun s’adressant au peuple, il attaque avec véhémence le système … mais quelle alternative propose-t-il ? L’horizon n’apparaît pas bien clair … on enlève une cravate ou un drapeau, on hurle contre les riches, et puis après … tout cela ne semble pas bien sérieux.
Le socialisme est-il condamné à disparaître parce qu’il ne correspond plus à notre monde ?
Pourtant entre libéralisme et populisme, le cœur de la société continue de battre. Si l’économie de marché s’impose, les valeurs de la gauche sont encore bien vivantes pour défendre une société plus juste, plus solidaire, plus respectueuse de l’environnement et des droits de chacun.
L’Humanité, c’est le titre du journal de Jaurès. C’est le sens de la gauche.
La gauche ce n’est pas la défense d’une politique économique, cette bataille est dernière nous. La gauche, c’est un combat pour faire vivre cette humanité que cela soit dans une entreprise privée comme dans une société nationale.
La transformation voulue par la gauche, ce n’est pas la fin d’un système mais une vision des rapports humains. Cela doit être notre feuille de route pour reconstruire la gauche.
Le parti socialiste se meurt … vive le socialisme avec la maison neuve socialiste.
Philippe Allard

_________________
Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire [Albert Einstein]
avatar
Guy Verdier
Administrateur
Administrateur

Nombre de messages : 21081
Age : 73
Localisation : 13012
Emploi/loisirs : Cadre commercial en retraite, Monde associatif
Humeur : Optimiste
Date d'inscription : 23/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://tous-citoyens.forumchti.com/portal.htm

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum